Dust & Bones

Forum ayant pour thème le Far West
 

Les pionniers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: La loi de l'Ouest :: La grande bibliothèque
MessageSujet: Les pionniers Lun 5 Déc - 11:27
Pourquoi la conquête ou les Pionniers
’idée d’une « terre promise » à l’ouest grandit parmi la population de l’Est. Dans les années 1840, la croyance en un droit quasi divin du peuple américain de s’approprier les terres de l’Ouest, malgré les Amérindiens ou les autres nations, prend le nom de « Destinée manifeste ». Déjà, des colons américains s'installent dans le Texas où ils proclament leur indépendance vis-à-vis du Mexique en 1835. La guerre entre les États-Unis et le Mexique en 1847 règle définitivement le différend. À l'issue de ce conflit, les États-Unis acquièrent entre autres la Californie, qui devient, en 1849, le théâtre d’une ruée vers l’or à l’ampleur jamais égalée jusqu’à présent, attirant des populations du monde entier. D’autres découvertes de filons incitent plus tard l’implantation de pionniers dans plusieurs régions de l’Ouest américain. Pour accéder aux nouveaux territoires et d’abord rejoindre la Californie et l’Oregon ou l’Utah dans le cas des Mormons, les colons empruntent des pistes traversant d’immenses étendues. Les communications et les transports d’un bout à l’autre du pays posent d’énormes problèmes logistiques qui sont finalement surmontés par le télégraphe en 1861 et la première ligne de chemin de fer transcontinentale en 1869. Dans les années 1850, les États-Unis se divisent sur la question de l’esclavage, et la question se pose de sa propagation ou son interdiction dans les territoires de l’Ouest destinés à devenir des États. Cette situation aboutit à la guerre de Sécession.

Après la guerre civile, la conquête de l’Ouest reprend de plus belle, stimulée par l’Homestead Act voté en 1862, qui facilite l’octroi de titres de propriété aux fermiers, et par l’expansion des chemins de fer. La colonisation gagne les Grandes Plaines jusqu’alors délaissées et les troupeaux de bisons laissent la place à l’élevage de bétail. Les villes créées en un temps record voient prospérer la criminalité avant que la loi ne soit instaurée et la pression morale des communautés ne la fasse reculer. L’autorité du gouvernement s’étend et se renforce, d’autant que le rôle de l’armée devient prépondérant face à la résistance des peuples autochtones. L’expansion des « blancs » se poursuit en effet sans égard pour les tribus ; celles-ci n’acceptent que sous la contrainte l’installation de colons sur leurs terres ancestrales et l’exploitation sans retenue des ressources naturelles. Les guerres indiennes s’intensifient à partir des années 1860, mais la pression militaire et colonisatrice est trop forte.

Leur motivation essentielle est trouver des conditions économiques plus avantageuses que celles d'où ils viennent. Les agriculteurs (la majorité des pionniers) cherchent des terres plus vastes et plus fertiles, les commerçants des marchés moins concurrentiels, les ouvriers de meilleurs salaires et moins de pénibilité. La principale exception, ce sont les Mormons, en quête d'une utopie religieuse et économique, à l'abri des persécutions, permettant à toute leur communauté de prospérer. Qu'ils soient fermiers ou citadins, les pionniers ne sont pas des pauvres. L'équipement pour le voyage et l'installation, et les moyens de subsistance en attendant les premières récoltes ou les premiers revenus, nécessitent un investissement financier non négligeable, de l'ordre de 750 à 1 500 dollars pour ceux qui se rendent en Oregon ou en Californie. Dans de nombreux cas, les migrants se rassemblent en fonction d'une origine ethnique ou d'une croyance religieuse commune, et fondent des communautés homogènes. Par exemple, les Finlandais s'installent dans le Minnesota, les Suédois dans le Dakota du Sud, les Norvégiens dans les Dakota du Nord et du Sud, les Irlandais dans le Montana, les Chinois à San Francisco, les Allemands mennonites dans le Kansas, les Juifs allemands à Portland en Oregon, et les Allemands de toutes origines dans le centre du Texas.

avatar
Admin
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://dust-and-bones.forumactif.com
Messages : 46
Date d'inscription : 30/11/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les pionniers Lun 5 Déc - 11:33
La vie des premiers américains pionniers
Dès la création des premières villes de pionniers dans l’Ouest, des réformateurs, laïcs ou religieux, souhaitent éliminer le vice et civiliser les territoires sauvages. Leurs rangs sont composés essentiellement de commerçants, de femmes pieuses et de missionnaires protestants. Ces derniers ne cherchent pas seulement à christianiser les Indiens, mais aussi à remettre les migrants sur le droit chemin. Les villes de l’Ouest qu’ils découvrent dans les années 1860-1870 sont pour eux des antichambres de l’Enfer. Obligés dans un premier temps de tenir leur office dans les saloons, ils s’affirment souvent avec virulence. La classe moyenne et les familles les aident à construire les églises, signe pour eux de stabilité et de prospérité, les soutiennent dans leur combat pour l’éducation et dans leurs croisades contre l’alcoolisme, le jeu et l’incroyance. Les missionnaires s’appuient souvent sur les femmes, considérées comme plus religieuses et plus morales. Les valeurs de la féminité sont ainsi mises en exergue tant par les cercles féministes que par les religieux. Cependant, le nombre de femmes dans l’Ouest étant très peu élevé, nombre d’hommes sont obligés de retourner dans l’Est pour trouver une épouse. Dans certaines villes minières, le nombre d’hommes mariés est inférieur à 10 %. Ce nombre augmente après la guerre de Sécession, quand du fait des pertes humaines, de nombreuses jeunes filles de l’Est consentent à se marier à un homme de l’Ouest.

Avec l’augmentation du nombre des familles, la création d’écoles devient une nécessité. Les premières, les Sunday schools, dirigées la plupart du temps par des prêtres, consacrent une très grande partie des cours à l’étude de la Bible et à la morale. Dans certaines régions, les écoles sont très rares. Ce n’est qu’à partir des années 1880 que les États de l’Ouest réalisent un effort considérable dans la création d’écoles, de collèges et d’universités. L’enseignement se féminise de plus en plus, des jeunes femmes sont recrutées dans l’Est pour être institutrices dans l’Ouest, avec le sentiment d’une mission civilisatrice et un esprit victorien. Ces enseignantes privilégient souvent leur carrière au mariage, et contribuent à dépasser le modèle de la femme pieuse confinée au foyer. Dans toutes les couches de la société, les femmes de l'Ouest s'émancipent, cherchant des sources de revenus complémentaires grâce à de petits commerces (marchandes de produits agricoles, lavandières, couturières, etc.)

Le Wyoming est le premier territoire américain à accorder le droit de vote aux femmes, en 1869, et le premier État, lors de son admission dans l’Union en 1890, suivi quelques années plus tard par le Colorado et l’Idaho.
avatar
Admin
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://dust-and-bones.forumactif.com
Messages : 46
Date d'inscription : 30/11/2016
Revenir en haut Aller en bas
Les pionniers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Pionniers de la Légion étrangère
» Retour sur les pionniers de ce site
» Du fun, en attendant des jours meilleurs
» Les Pionniers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dust & Bones :: La loi de l'Ouest :: La grande bibliothèque-
Sauter vers: