Dust & Bones

Forum ayant pour thème le Far West
 

LES COWBOYS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: La loi de l'Ouest :: La grande bibliothèque
MessageSujet: LES COWBOYS Lun 5 Déc - 11:23
Cow-boys dans le far west
La période qui s'écoule de la défaite mexicaine à la fermeture de la Frontière marque l'apogée du mode de vie des cow-boys. Lors de la ruée vers l'or, de nombreux hommes arrivent en Californie puis dans tout l'Ouest américain. Cet afflux provoque un accroissement de la demande en viande mais, après une tentative réussie de mener les bêtes à Denver, la guerre de Sécession (1861-1865) emporte l’élevage dans la tourmente.

Alors que les cow-boys texans, puis les rancheros, sont mobilisés, la terrible sècheresse de 1862-1863 décime les troupeaux livrés à eux-mêmes. Au départ, l’armée sudiste se nourrit de ce bétail, mais le blocus du Mississippi, à l’automne 1863, coupe le dernier débouché des éleveurs qui doivent brader leurs bêtes au Mexique contre le ravitaillement. À la fin de la guerre, le Texas est ruiné, mais bien vite le cheptel se reconstitue : en 1865-1866, 5 millions de bêtes sont à nouveau disponibles.

Au début des années 1860, l’immigration croissante et l’urbanisation des États-Unis conduisent au développement du marché de la viande bovine, surtout sur la côte Est. De plus, les habitudes alimentaires changent, et la consommation de bœuf remplace peu à peu celle de porc, considérée comme un plat de pauvres. Les médecins de l'époque encouragent la population à manger du bœuf. Enfin, il faut pouvoir nourrir les soldats et les Amérindiens de l'Ouest. Le bétail de l’Est ne suffit plus à approvisionner les grands centres où la viande pourrait trouver des débouchés, et les grands abattoirs de l’Est (Cincinnati, Chicago) ont besoin de matières premières. Or le Texas peut répondre à cette demande, mais l’acheminement des bêtes reste problématique. Des tentatives ont été menées dans les années 1850 vers Chicago, Saint Louis et même New York, mais les résultats furent décevants. Dans l'une d’elles, vers la Californie, les animaux n’arrivèrent d’ailleurs jamais à destination.

La légende a souvent tendance à oublier certains traits pourtant majeurs de la réalité : si, dans l’imaginaire collectif, le cow-boy est l’Américain « pure souche », WASP parfait, homme libre et droit, la vérité est souvent bien différente.

On a beaucoup oublié que, derrière la liberté que l’on associe toujours inévitablement au cow-boy, celui-ci a un statut subalterne peu enviable, avec des revenus des plus dérisoires (1 $ par jour). L’arrivée du capitalisme dans l’Ouest a entraîné un regroupement des terres, qui appartiennent de plus en plus à de grands propriétaires : se mettre à leur service est alors un des rares métiers proposés dans la région et les patrons peuvent trouver de la main d’œuvre, même avec un salaire aussi faible. Les jeunes sont fascinés par la vie de leurs aînés ; cette attirance est alimentée par les récits plus ou moins avérés des aventures des cow-boys. En fait, les cow-boys constituent un groupe méprisé et exploité par les propriétaires de ranchs. Peu payés et sans possibilité d'accès au crédit, ils ne peuvent que rarement devenir propriétaires à leur tour et vivent dans une certaine précarité en dehors des périodes de transhumance.

Tout cela concourt à une faible attractivité du métier, et tous les Blancs n’acceptent pas de prendre de tels risques pour un emploi qui se résume à être celui d'un simple ouvrier agricole aux activités dangereuses. Alors, et contrairement à toutes les idées reçues colportées par le mythe, ce sont parfois des Noirs (15% des effectifs) libérés de l'esclavage, des Mexicains ou des métis (15% également) qui composent une partie des 35 000 à 40 000 cow-boys qui empruntent la piste du bétail (Cattle Trail) entre 1865 et 1890.

Quoi qu’il en soit, il y eut peu de cow-boys : jamais plus de 40 000, pour une population de 60 millions d’Américains, ce qui rend d’autant plus étonnante la notoriété immense acquise par ce groupe social finalement très minoritaire.
avatar
Admin
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://dust-and-bones.forumactif.com
Messages : 46
Date d'inscription : 30/11/2016
Revenir en haut Aller en bas
LES COWBOYS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Cowboys Fringants - 8 secondes
» CowBoys & envahisseurs
» Les Cowboys !
» I'm a poor lonesome cowboy [Clos]
» Cinema Class Boss. 99% space cowboy, 1% space oddity.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dust & Bones :: La loi de l'Ouest :: La grande bibliothèque-
Sauter vers: